MonCapital.be | Objectif et indépendant
Image default
favoris Investissement

Comment déterminer si un thème d’investissement est un placement vraiment intéressant ?

L’investissement thématique doit son attrait croissant au fait qu’il offre une exposition active à long terme à des thèmes puissants qui changent notre planète et notre vie au quotidien. Les investisseurs investissent dans des tendances qui sont importantes à leurs yeux, écrit David Docherty, spécialiste de l’investissement thématique chez Schroders.

Les fonds thématiques se focalisent sur des tendances fortes à long terme qui changent le monde. David Docherty définit cette approche comme un investissement dans des thèmes où l’ingéniosité humaine stimule l’innovation pour remédier aux déséquilibres de notre monde.

Déséquilibres

Ces déséquilibres apparaissent entre la population et les ressources, ce qui se traduit par le changement climatique auquel se rapporte le thème de la transition énergétique. Ils peuvent également apparaître entre l’offre et la demande dans des secteurs d’activités spécifiques caractérisés par une demande non satisfaite ou une offre inefficace. C’est l’objet du thème de la disruption dans lequel les innovateurs font bouger les lignes. Ces déséquilibres sont souvent liés entre eux. Le thème de l’innovation dans les soins de santé est lié aux déséquilibres démographiques et à l’inefficacité dans les soins de santé.

Les fonds thématiques investissent dans des entreprises qui s’attaquent à ces déséquilibres. Selon David Docherty, cela nécessite une approche active, mondiale et sans limitation. Un gestionnaire de fonds ne doit pas être limité par la pondération indicielle d’actions, de secteurs ou de régions.

Comment détermine-t-on un thème d’investissement ?

David Docherty évalue d’abord si le thème repose sur l’ingéniosité humaine génératrice d’innovation pour s’attaquer aux déséquilibres de notre monde. Il soumet ensuite les thèmes possibles à un certain nombre de critères :

  • Une longue durée de vie : ce critère revêt une importance cruciale. Les thèmes doivent donc être plutôt structurels que cycliques.
  • Une marge de hausse des cours : cette marge est nécessaire parce que les investissements sont faits en actions et pas dans des thèmes abstraits.
  • Un pool suffisamment grand d’actions dans lequel on peut puiser. Le pool ne peut être ni trop étroit ni trop large. Trop étroit, il est trop restrictif ; trop large il est trop vague.

Grâce aux fonds thématiques, les investisseurs peuvent acquérir une exposition à des sociétés sous-évaluées moins connues au sein de thèmes à long terme, dont le cours des actions n’intègre pas encore les perspectives de croissance. Les thèmes les plus populaires sont le changement climatique, l’urbanisation, la disruption, la transition énergétique, l’innovation en matière de soins de santé et l’évolution des modes de vie.

Aussi puissants ces thèmes puissent-ils être, ils ne sont pas déconnectés de la réalité. Le rendement d’un investissement thématique peut être influencé par d’autres variables, comme l’économie au sens large et la propension ou la réticence à un style particulier d’investissement.

Aussi intéressant pour vous ...

Élections américaines : se préparer à une plus grande volatilité

Rédaction

Perspectives d’investissement 2021

Rédaction

Opportunités parmi les marques de luxe européennes

Rédaction